--

-

Salarié isolé ?  ADHÉSION  MODE D'EMPLOI

-

         Fédération Nationale
  des Syndicats de Transports CGT

  RECUL SOCIAL ENCORE ET ENCORE...
-

C'est devenu l'un des exercices favoris des gouvernements qui se succèdent, évacuer le socle commun des droits pour tous prévu dans le code du travail et la convention collective, en favorisant l'accord d'entreprise qui, en soi, serait dérogatoire.


-
         Recul des droits:
  Contrat de travail : le salarié ne pourra plus refuser les modifications
Licenciements facilités, plafonnement des indemnités prud’hommes
Déréglementation de la durée du travail et de la rémunération
Destruction du système solidaire
de protection sociale :
(sécu, retraite,
assurance chômage, maladie)
Haus
se de la CSG,
Hausse de la précarité:
assouplissement des règles du CDD et de l’intérim. Création du CDI de projets, Il s’agirait d’un contrat à durée indéterminée qui intégrerait une clause prévoyant que le contrat s’arrête à l’achèvement du projet.
-

Il ne serait donc pas conclu pour une durée précise. et de plus, contrairement au CDD, le CDI deprojet ne donnerait pas droit à une prime de précarité
.

       Le Gouvernement décide
           d’amplifier les cadeaux
                   au  patronat
:

Transformation du CICE en allègement pérenne des cotisations sociales : 20 milliards d’€/an de recettes en moins pour la protection sociale.
Baisse de l’impôt sur les sociétés  à 25%.
Réduction de l’assiette de l’ISF : (impôt sur la fortune) au seul patrimoine immobilier et non plus sur le capital

Dans les entreprises sanitaires, nous actons déjà un patronat qui s'attèle à des mesures remettant en cause unilatéralement des acquis, permettant d'effacer du temps de travail, des indemnités, des heures supplémentaires, des congés.
-

Alors imaginez l'effet de "L'inversion des normes" ! c'est bien le sujet, la mise en œuvre de la perte de repères communs (code et convention).

-

Le projet de la loi travail 2 va laisser encore plus de pouvoir à chaque entreprise sur la durée du travail et la rémunération avec la motivation "primauté de l'accord d'entreprise" qui pourrait être en-dessous des accords conventionnels.

-

Le projet de loi travail 2 prévoit aussi d'assouplir encore les règles du CDI (contrat à durée indéterminée) en créant le CDI de projet afin, paraît-il, de faciliter les embauches.

-

Pour l’employeur, c’est le droit d'avoir à sa merci les salariés et de faire en sorte que le lien de subordination de ceux-ci face à lui soit total !

 Nous voulons vivre du
  fruit de notre travail !


Pour la CGT, Il faut, au contraire, sécuriser l’emploi, améliorer les conditions de travail et les salaires. Il faut de nouveaux droits décisionnels pour les salariés afin d’intervenir sur les stratégies d’entreprises.

263 rue de Paris  –  Case n° 423  –  93514 Montreuil Cedex
Téléphone:
01 55 82 77 26  -  Télécopie : 01 55 82 77 35
Courriel : transports@cgt.fr  -  Site :
www.transports.cgt.fr

-

ce TRACT en PDF

-

 
SUIVI ACCORD du 16 juin 2016.

COMMUNICATION du 13/07/2017 Fédération Nationale des Syndicats
de Transports CGT

  Un dossier lourd de conséquence
        pour le ministère du travail...


Nous vous annoncions au lendemain de la sous commission d'extension du 30 mai 2017 prévoyant à son ordre du jour "l'extension de l’accord du 16 juin 2016 sur l’organisation du temps de travail", un report au plus tôt en juillet.

Le 5 juillet 2017 sans que l'extension de cet accord soit à l'ordre du jour de la sous commission, le Ministère du Travail a apporté des éléments d'éclairage sur les suites données à l'accord de juin 2016.

En l'état, le Tribunal de Grande Instance conteste cet accord sur l'habillage et le déshabillage à domicile et l'établissement de feuilles de route par les entreprises.
Dans ce contexte, il est également à préciser que les organisations syndicales et patronale ont fait valoir d'autres oppositions sur cet accord.

Le ministère du travail confirme la nécessité d'une étude plus approfondie sur l'impact de la décision du TGI et des oppositions des organisations. Il décide donc la mise en place d'une commission spécifique concernant cet accord.

La commission spécifique aura en charge d'analyser la faisabilité en droit de l'extension partielle ou totale voir l'abandon de la procédure, sachant que le jugement du TGI est renvoyé en cour d'appel.

En conséquence, la perspective d'une prochaine commission d’extension est à envisager au plus tôt en septembre.

La CGT vous informeras de la décision de la cour d'appel et de la position de la commission spécifique qui devrait permettre au Ministère du Travail de statuer définitivement sur cet accord.

263 rue de Paris – Case n° 423 – 93514 Montreuil Cedex
Téléphone :
01 55 82 77 26 – Télécopie : 01 55 82 77 35
Courriel : transports@cgt.fr Site : www.transports.cgt.fr

 

EVOLUTION du TAUX HORAIRE..
le patronat prend les ambulancier-es pour des c..s !

 INFORMATIONS ANNEXES
-

Stagiaires en entreprises de transports sanitaire.. Eclaircissement légal sur les droits et les devoirs en matière de stage :
-

       REGLES à RESPECTER

 
La Prescription Médicale de Transport (PMT).. 
L'ambulancier doit savoir pourquoi le patient est transportéEXPLICATIONS
 
Les Ambulancier-es et le Secret médical : La Loi Santé 2016 s'est vu précisée par deux décret d'application concernant le secret médical partagé:
-

      
CE QU'IL FAUT SAVOIR

-
Que votre employeur soit syndiqué ou pas... Il doit se conformer désormais au nouveau taux horaires. L'avenant 4 est étendu.
Journal officiel du 9 novembre 2016
-

ARRÊTÉ D’EXTENSION DE L'AVENANT 4 (TAUX HORAIRES)

Appel du : Changeons la donne, chacun d'entre nous a la responsabilité de ne pas laisser faire ! Militants, syndiqués, aidons les salariés à  mesurer le recul social qui est en marche et...
-

Organisons  la CGT partout où cela est possible !
-

BULLETIN d'ADHESION 2017 PDF

 

 Toute thématique confondue. (compatible smartphone)

  

 

REVENDICATIONS  des AMBULANCIER-ES
--

ADHERENT-E-S A LA CGT
 FEDERATION TRANSPORT

Abrogation de la "Loi travail".
Abrogation de l’équivalence.

Amélioration significative des conditions de travail.

Revalorisation des salaires pour une reconnaissance des qualifications et des compétences:

--

       • Ambulanciers
auxiliaires :  1.900 € brut
       • Ambulanciers Diplômés d’Etat : 2.000 € brut
--

Majoration des heures de nuit, dimanches et jours fériés.
L’augmentation des primes d’ancienneté.
Reconnaissance de la pénibilité par qualifications et des une
       retraite anticipée.
Reconnaissance par le ministère de la santé dans sa globalité.


100% Gratuit, sans inscription, sans aucune pub,
et Téléchargeable facilement pour JOUER hors connexion

 

Ont participés à la création et mise en page de cette version 09-16 du site:
 @Manuel pour le html5 (mp3 et vidéo), @Fred, @Félix pour la mise en page
et @Ondine pour la frappe des textes.. Merci d'excuser les fautes d'orthographe ;-) !
Fin de mise à jour de toutes les fiches Professionnelles le 1er septembre 2016.
+ Mises à jour ponctuelles et régulières à chaque nouveaux texte.
Merci au groupe "
Web92" pour l'hébergement et le soutien technique gratos.